Quand Je serais grand… 1989 – Ferrari F40 – trop tard..

J’ai bien cru que j’en aurais une étant petit, j’en étais même sur…

1989_FErrari_F40_3

 

1989_FErrari_F40_2

 

 

1989_FErrari_F40_4

 

1989_FErrari_F40

Remplacement des 2 turbos – freins refaits – pneus remplacés – boite déposée – embrayage refait – silent-blocs remplacés ..tout ça à 25 000 km, bon courage.

 

 

Extrait de l’annonce:

“Cette F40 frappée du n° de châssis 80768 est l’une des 1311 produites entre 1987 et 1992. Commandée par un prince pour être entreposée dans sa propriété de Senlis, elle a été livrée neuve en France dans les établissements Pozzi le 10 octobre 1989. Mais le souverain annulera sa commande, laissant cette Ferrari jusqu’en 1997 dans la concession levalloisienne. Enfin, le 22 septembre 1997, un client fidèle de la marque acquiert la voiture en échange d’1,5 million de francs. Il vient d’acheter la dernière F40 encore neuve à l’époque ! Le courrier de Ferrari, signé de la main de Daniel Marin, remerciant son client de cet achat, figure d’ailleurs dans l’épais dossier qui accompagne cette supercar, tout comme son bon de commande et sa facture.
La voiture quitte la région parisienne pour l’Auvergne où elle sera toujours entretenue chez le spécialiste de la marque Philippe Gardette (Auvergne Moteurs) que l’on ne présente plus tant sa gentillesse, sa passion et son professionnalisme sont reconnus de tous. Le 24 novembre 2008, cette F40 est envoyée à Maranello et reçoit son Classiche Ferrari. Le fameux classeur rouge confirme son authenticité intégrale. Moteur, boîte de vitesses, turbo, réservoir, peinture… tout est absolument conforme et dans un état exceptionnel.
Le 13 mai 2014, cette Ferrari change de mains et devient la propriété d’un ami proche, lui aussi auvergnat et adepte du Cheval Cabré. Son compteur affiche alors 22 000 kilomètres. Il en totalise aujourd’hui 25 025. Le carnet d’entretien et les factures confirment que l’entretien de cette machine d’exception s’est poursuivi régulièrement dans les ateliers d’Auvergne Moteurs et révèlent que les turbos ont été remplacés à 20 916 km, les freins entièrement refaits et la courroie de distribution changée à 21 140 km, la climatisation rechargée et les pneus remplacés à 22 665 km. Qu’une révision complète a également été effectuée à 22 703 km, avec boîte de vitesses déposée, embrayage refait et les silents blocs remplacés.
Rappelons que la F40 est la dernière voiture de Maranello conçue sous l’autorité directe d’Enzo Ferrari et qu’elle reste l’une des supercars les plus célèbres jamais produites. Qu’il s’agit, en l’occurrence, d’un exemplaire particulièrement désirable, français et n’ayant connu que deux propriétaires. Qu’il est entièrement d’origine (seul le volant et l’échappement d’origine ont été changés mais seront remis à son nouveau propriétaire), dépourvu de pot catalytique et de suspensions pilotées. Il est équipé de l’air conditionné, de vitres à remontage manuel, de harnais à quatre points Sabelt et dispose de sa housse, de sa trousse à outils et de ses accessoires d’origine dans leur étui d’époque. 2017 célébrant le 70ème anniversaire de la marque, il y a de fortes probabilités qu’une telle icone de la marque voit ses enchères s’envoler…

Estimation : 850 000 / 1 050 000 €

Ce véhicule sera mis uniquement aux enchères publiques lors de la vente volontaire du samedi 18 Mars 2017 à Lyon (69006) à 18h00.

Exposition publique : Jeudi 16 et Vendredi 17 Mars de 10h à 19h et Samedi 18 de 10h à 12h sur rendez-vous.

Lieu de la vente : Gare des Brotteaux, 13 bis place Jules Ferry, 69006 Lyon.

Frais d’adjudication : 20 % TTC en sus.”

 

1989 (1997)

25 000 km

Auction

France

Source: https://www.leboncoin.fr/voitures/1100331514.htm?ca=21_s

 

-_________________———–____________________________

 

 

 

 

This entry was posted in icon and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.