1995 – Venturi 400 GT Trophy – One of the 10 –

Elle est super belle, super cher mais cela me rappelle surtout une histoire:

1995_venturi_400_gt 1995_venturi_400_gt_trophyb 1995_venturi_400 1995_venturi_400_gt_trophy

1995

20 300 km

195 000 Euro (ben ouai..)

France

Source: http://ww3.autoscout24.fr/classified/288221549

A dire vrai j’ai eu une expérience avec une auto similaire ..

J’avais déjà raconté mon étrange rencontre avec la Fiat Panda découverte un été en Corse  mais ceci est un des plus court et plus intense essai de ma vie…

On est en 1999, je suis un cycle de mécanique auto au lycée et mon amis de toujours travaille chez un tout petit garagiste mais d’une très très grande renommée, a dire vrai tout ce qui était déclaré mission impossible dans la moitié sud du pays arrivait chez lui et finissait pas être réparé, cela prenait parfois des années comme a cette époque un “châssis” bois de Delahaye, mais les magiciens faisait leurs oeuvres et rendait toujours l’auto comme neuve.

Ce garage féérique était en face de la concession Venturi locale, il héritât donc naturellement de l’entretien et des réparations des belles Française d’en face. Le garagiste avait une confiance aveugle en mon amis et lui confiait régulièrement des auto à essayer après réparations voir à garder pour la nuit pour cause de manque de place dans la fameuse officine ce qui nous a valu d’autres belles histoires, d’autres frayeurs aussi..

Bref Il est midi, je suis chez moi quand le téléphone sonne

– j’arrive, rejoins moi dans la rue.

je sors, marche en direction de la dite rue et tombe sur mon pote passablement nerveux et arborant un vrai sourire sadique..

Viens viens viens viens viens .. dépêche !

..  was.. ?  okay. j’accélère quelques peu intrigué par l’empressement et le nombre de dents de mon interlocuteur

..

………

Et là …

……………

Là je tombe sur une sorte de sublime F40 en smoking bleu nuit garée dans ma petite rue minable entourée de gamins médusés et de 2 ballons de football roulant sans but.

Il s’agissait d’une des première Venturi Atlantique 300, elle est sublime.

Je rentre dans cet habitacle entièrement paré d’un cuir bleu digne d’un sac Hermès . Une réussite totale cette auto me dis-je, clairement capable de latter une Porsche ou une Ferrari du moins en statique et je vais me rendre compte que dynamiquement cela semble aussi au niveau.

Contact ..buzz… et ..wow .. Je sens bien qu’on a plus a faire au vieux PRV mais a quelques chose de nettement plus agressif.

Première enclenchée dans un “clong” jouissif et la poussée s’exerce sans attendre, sauf que…

Sauf que nous somme dans les hauteurs d’une vielle ville et les ruelles ressemblent a s’y méprendre a un chaos à l’italienne.

Mais bon..Ca n’a pas l’air de faire peur a mon compère qui me gratifie d’une accélération épicée à la sauce double turbines dont je me souviendrais toute ma vie sauf que….

sauf qu’on est a priori trop jeune pour ce genre de responsabilités, disons que nous avons à peine le permis.

Et ce qui devait arriver arriva… c’est a dire le pire scénario…Dès la sortie du premier virage un pois chiche vert s’apparentant a une Renault Twingo ronfle paisiblement devant un feu tricolore.

Et Là…le ratio largeur de notre auto (approximativement celle de la voie a double sens)  / vitesse d’arrivée de notre bolide ne me laisse présager qu’une terrible issue.

Je me retrouve propulsé contre la ceinture de sécurité en droite direction du pare brise dans un grondement sourd de gommards qu’un jeune conducteur de mini cooper (celle de 65 ch pas le machin Ficher Price ..) ne peut même pas imaginer avant d’en avoir fait l’expérience.

Le poids chiche commence à se transformer en pomme puis en citrouille et grossi exponentiellement jusqu’à ce que je vois 2 yeux immenses dans le rétroviseur de l’oeuf vert (j’imagine que les nôtres n’étais pas mal non plus d’ailleurs..)

Est-ce par magie, par une ingénierie sans faille ou par les réflexes de mon pilote mais j’ai vu le moment ou on allait s’en sortir, les rétros fusées semblaient en passe de sauver le joyau et nos petit culs de morveux quand BANGCraaaaaa..

bangcra ..?

Le ratio largeur de ruelle/auto venait de nous revenir dans la gueule comme un râteau. Nous venions de croquer une immense et immaculée jante de 17 pouces  sur le trottoir de droite (oui 17 pouces a l’époque c’était immense ) ma mini était en 12 pouces par exemple et ça paraissait déjà bien grand pour une mini.

Nos yeux se croisent désespérés

Je me fait éjecter stricto sensu de voiture pour un retour en urgence de la belle aux stands .

Me voila dans la ruelle, a 3 minutes a pied de chez moi… un peu hagard..

Et là étrangement un sourire se dessine sur mon visage … c’était intense quand même .. .. .. on s’en est pas trop mal sorti.. .. . . . .il va se prendre un savon l’autre…ahaha… (il semblerait que non d’ailleurs)

Je lève les yeux pour marcher dans la direction de chez moi quand..

la twingo est toujours là, au ralenti.. nous ne l’avons pourtant pas touchée, je n’ai jamais vu autre chose que les yeux de sa propriétaire ni même entendu sa voix et pourtant je me souvient qu’elle a du laisser passer 3 cycles de feu avant de repartir; la twingu semblant trembler, une sorte de coma post traumatique.

Bref.. Venturi était notre plus bel espoir automobile Ils avaient réussis, elle était là, elle était parfaite et les lois et stratégies vicieuses du marché nous l’on subtilisé.. Venturi a déposé le bilan cette année là, et elles reposent depuis en paix avec leurs démoniaques cousines de chez Tvr.

bisou.

A propos de l’auto

Venturi 400 GT Trophy

Coupé – 1992 – Bleu

Venturi 400 GT Trophy

Une des 10 Venturi 400 du Gentlemen Drivers Trophy de 1992 et 1993 reconditionnée
à la route à Coueron en 1995 sur la demande de son proppriétaire un milliardaire grec
Immatriculée en Suisse et ensuite importée / immatriculée en France TVA payée des deux cotés.
Exemplaire unique en Suisse.
Achetée avec 3’000 km en 2008 elle a maintenant 20’000 km.
Entretien chez des spécialistes de la marque.
Matching Numbers, 100% origine. Ce qui est exceptionnel.
Freins Carbone disponibles,remplacés par acier par le propriétaire en 2008.
Peinture d’origine,8 jantes et deux échappements.
Seule la version 400 GT Trophy permet de participer aux courses de GT Revival, et d’y aller par la route!
Dans quelques années Le Mans Classic lui sera ouvert!
Unique dans cet état 100% d’origine”

————-_____________________________________________________±

This entry was posted in 90's, A ressortir dans 20 ans / show off in 20 years, icon and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.